Bastien Previt sur le départ

News
Bastien Previt sur le départ

Publié il y a 6 mois par

Bastien Previt sur le départ

Amslf vb : Babas peux tu nous raconter ton parcours au sein de l'amslf volley ?


Babas : Je suis arrivé en 2012 à l’amslf volley ball alors que l’équipe était encore en nationale 2. 
La première année nous avons fini ex-e quo et n’avons pas pu monter.
La deuxième saison nous avons fini champion de France de N2 et avons accédé à la division élite! (N1)
La troisième saison a été exceptionnelle car nous avons réussi l’accession en ProB, à peine arrivés, mais malheureusement nous n’avions pas le budget pour y rester.
La quatrième saison et la cinquième nous nous sommes maintenu en elite, pour finalement accéder à la proB lors de ma sixième saison.
Enfin lors de cette septième et dernière saison, nous avons accédé aux playoffs de proB, une vraie belle performance. 


Amslf vb:  quel est ton meilleur souvenir ?

Babas :J’en ai tellement!  La victoire en finale du championnat de France de N2 alors qu’on a dû sauver une balle de match!
Ou alors ce match incroyable aux herbiers lors de notre première année en élite, avec une salle bourrée à craquer, ou nous gagnons 3/1 alors même que notre premier passeur n’était pas là.

Amslf vb : une anecdote ?


Babas : C’est aussi très difficile d’en choisir une! Entre la « queue de cochon » de Clem Puchalski et les réveils de la sieste de Guillaume Vadon 😂...
Je vous raconte du coup la plus récente.. Nous arrivons à l’aéroport de Nice à 20h et apprenons que notre vol pour Bordeaux est annulé, après avoir attendu dans le sas pendant 45 minutes. Nous avons alors loué deux vans et avons roulé toute la nuit pour arriver à bordeaux au petit matin. L’anecdote est d’autant plus belle que nous avons gagné! (Il faut savoir que saint jean d’illac n’a quasiment plus perdu aucun match ensuite).

Je souhaitais une fois de plus à remercier Eric Chassagnard, loic Geiler et Julien Laporte de m’avoir supporté et fait confiance pendant toutes ces années. Merci également à tous les bénévoles que je vois tous les week end œuvrer avec le sourire. Soyez sûrs que tout ce petit monde va beaucoup me manquer. 

Certains le savent déjà, je serai Monégasque l’an prochain afin de relever de nouveaux défis. Mais soyez sûrs que je n’oublierai jamais ces sept saisons passées à Frejus. 
À bientôt!

 

Le mot des coachs : 

Loîc : Que dire sur Babas... Nous nous sommes connus coéquipiers en 2012, puis en tant que coéquipiers et joueur de 2013 à 2016, et enfin en tant que joueur de 2016 à 2019, soient 7 année partagées sous les couleurs fréjussiennes! Beaucoup de souvenirs remontent forcément, des victoires, des défaites, des titres même! Mais surtout beaucoup de chansons, des kilomètres de textos, et un tour d'hélicoptère incroyable. Babas c'est la rage de vaincre, je pense que tout le monde a pu le constater mais surtout l'entendre!!! Il a su au fil des années grandir en suivant l'évolution du club et en tenant son rôle parfaitement quel qu'il soit, tout en conciliant sa vie privée et son boulot à côté. Un gros investissement donc pour un mec au grand cœur, avec qui ça a vraiment été un bonheur de partager tous ces moments riches en émotions. Merci pour tout mon Babas, au plaisir de te recroiser et pour finir, «suuuuu!».

Julien : Ce sont les moments les plus difficiles dans une saison, dire au revoir à ceux qui ont batti depuis des années tout ces souvenirs à ste croix, babass en fait partie et son départ nous touche évidement mais ça fait partie du sport. Babass était un moteur de l'équipe de part son investissement et son application dans son rôle. Depuis toutes ces années il a su associer sa vie de famille, son travail et la vie de sportif de haut niveau. Tellement de souvenirs avec lui tant en tant que coéquipier qu'en tant que coach, et je suis fier d'avoir partagé tout ces bons moments avec lui et j'en profite pour remercier tous les gars qui sont passés avec nous pendant ces années et qui ont tous apporté leur pierre à l'édifice, merci les gars et merci babass !


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter