Retour sur la défaite face au Plessis

News
Retour sur la défaite face au Plessis

Publié il y a 1 semaine par

Article de Philippe Corbin sur le site de la ville de Fréjus

Retour sur la défaite face au Plessis

Certes, on savait que ça n’allait pas durer. Simplement, la première défaite 0-3 concédée en ce premier samedi de novembre devant le Plessis Robinson (à 22, 19, 21) a laissé un goût amer dans le bouche des joueurs, staff et supporters toujours plus nombreux.

Prêts ou pas encore ?

Hors les toutes premières minutes de jeu, comme le souhaitait le capitaine Raphaël Attié dans la présentation d’avant-match (5-1, 6-2), les Fréjusiens ne purent jamais « imposer notre style, c’est ce qui me frustre le plus, analysait à chaud Loïc Geiler, coach améliste. C’est un peu comme un pêché de jeunesse, on s’est montrés trop pressés de conclure, il fallait être plus patients, car eux ont tout fait pour ralentir notre attaque ».

Après quelques problèmes de réception en début de rencontre, les Franciliens ont mis la machine en route (8-8, 9-9). Une belle machine, sans nom ronflant mais avec un effectif homogène drivé par le capitaine brésilien, Edson Felicissimo.

Un mois de novembre qui parlera !

« Dommage, c’était une belle opportunité, nous devions prendre notre chance, continue le patron fréjusien. En même temps, nous n’avions pas été vraiment bousculés jusque-là. Là, c’est également une belle opportunité de leur montrer en vidéo ce que quoi nous avons pêché. On va voir concrètement et en situation de jeu ce qui n’a pas fonctionné. »

 

 La tête des mauvais soirs pour le coach Loïc Geiler, qui n'a pas trouvé la solution pour maintenir ses joueurs dans le match

Un peu décontenancé, Loïc Geiler essaiera même une toute autre formule en changeant à un moment complètement son six de départ. Mais rien n’y fit et Fréjus s’inclinait au final sur un score assez lourd.

En même temps, la vérité pressentie en début de saison se manifeste aujourd’hui clairement. Les cartes ont été totalement rebattues entre toutes les formations, certaines d’entre elles ne sont pas encore totalement prêtes (Nancy surpris pour la seconde fois d’affilée) alors que d’autres montent en puissance (Cambrai).

 Le bloc fréjusien, ici illustré par Attié et Tortajada, est également passé au travers

Saint-Nazaire vendredi ! : un sacré chantier !

Les Nazairiens, eux, sont intraitables sur les bords de l’Atlantique (3-0 devant Cambrai puis Mende), et capables d’aller bousculer le Plessis en région parisienne (3-2). Et si l’on vous parle des anciens partenaires de Soané Falafala, c’est parce qu’ils sont précisément les prochains hôtes de l’AMSLF vendredi prochain.
Des joueurs fréjusiens qui, tous un niveau en-dessous de leurs possibilités personnelles devant les Franciliens – à l’image d’un Corteggiani un peu fantomatique –, se préparent d’ailleurs un chaud mois de novembre puisque le périlleux voyage à Saint-Nazaire sera suivi des réceptions de Cambrai (16 novembre) et Martigues (30 novembre), entrecoupés d’un toujours délicat voyage en terre lozérienne du côté de Mende (23 novembre).

 Sur les bords de l'Atlantique, Soané Falafala voudra briller devant ses ex-partenaires

À coup sûr, dans un mois, on en saura plus sur la réelle valeur de l’effectif amséliste, sur la hiérarchie qui ne manquera pas de s’établir dans cette Ligue B et, à partir de là, sur les ambitions que pourront y nourrir les partenaires du capitaine Raphaël Attié.

Retrouvez les images du match contre le Plessis Robinson.


->  NAT. 3 MASCULINE : la “réserve“ assure 3-0 contre Mougins. Match plein d’abnégation ce dimanche après-midi pour l’équipe (2) de l’AMSLF, dont les débuts en N3 étaient quelque peu mitigés jusqu’alors, avec un seul succès (Stade Laurentin au tie-break) pour deux revers (Salon puis surtout Mandelieu, 0-3, battu sur l’exact score inverse en préparation).
Présentée comme l’un des bastions forts de cette N3, l’équipe amséliste (10e) s’est remise sur les bons rails, en faisant le good job devant Mougins (3e), s’imposant avec dissuasion et persuasion (26-24, 25-16-25-20).

 Frileuse depuis le début de saison, la N3 masculine de Guillaume Lainé et Pierre Vivier a remis les choses en ordre ce dimanche, en dominant facilement Mougins 3-0


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter