Participer au site : news photo video
avatar Se connecter
News
Une défaite qui ne ternit pas le bilan

Une défaite qui ne ternit pas le bilan

il y a 5 mois

groupesToute l'association

Une défaite qui ne ternit pas le bilan

Battue (sèchement) en trois manches par l’AS Illac, l’AMSLF a donc conclu samedi dernier sa saison 2016-2017 par cette 2e défaite en play off. Quelques regrets donc avec cette petite fausse note pour clôturer la saison mais de nombreux motifs de satisfaction au regard d’une campagne qui laisse l’AMSLF à la 5e place finale de la division (3e des play off – 6 victoires, 2 défaites – à égalité avec Illac, et derrière Avignon, 7-1).
Au final donc, l’AMSLF semble être à sa place. Le staff technique et les dirigeants amsélistes reconnaissant sans conteste la supériorité du champion avignonnais et de son dauphin mendois, deux équipes déjà au-dessus à l’issue de la première phase et qui évolueront l’an prochain en Ligue B.

Illac avait plus à jouer…

Pour la première fois peut-être dans cette phase finale, les Amsélistes n’auront sans doute attaqué la rencontre le mors entre les dents. Il faut reconnaître que si le club varois n’avait rien à jouer si ce n’est ajouter un 7e succès à sa collection de printemps, ce n’était pas le cas des joueurs aquitains qui, eux, voulaient verrouiller cette 3e place devant Épinal. La raison, puisque la montée, réservée aux deux premiers, n’était plus dans les cordes illacaises ? Tout simplement escompter une défection d’un club de l’étage supérieur pour un repêchage administratif… L’avenir immédiat d’ici la clôture des engagements pour 2017-2018 dira ce qu’il est advenu de cet espoir…

 

Bastien Prévit y est allé de sa petite chanson devant un public venu nombreux... d'abord pour voir jouer une dernière fois cette saison les volleyeurs amsélistes (© photos DR Ewa Gros)

 

Et puis, n’oublions pas que le club de la banlieue bordelaise avait encore en tête – et en travers de la gorge – le revers de la phase aller face à cette même équipe varoise (1-3) concédé le 25 mars dernier, sur un score (3-1) qui avait laissé l’AS Illac avec une bulle sur le coup. Au final, trois points séparent Illac (26) de Mende (29)…

Libom, Gambino, Chassagnard fêtés…

Alors, tout ceci n’explique peut-être pas totalement le (lourd) revers fréjusien samedi dernier (à 23, 20, 20), mais sans doute en partie. Et puis, ainsi que le signalait avant match le coach adjoint, Julien Laporte, « cette rencontre est la dernière de la saison, donc l’occasion de faire la fête, mais également la prise de conscience que quelque chose se termine »

Et notamment les carrières de Sébastien Gambino et Serge Libom (arrêt), alors que celle de Quentin Chassagnard est à tout le moins mise entre parenthèses puisque le fils du président privilégiera l’an prochain sa carrière… professionnelle et s’exilera un temps au pays du Soleil levant.

Prévit : quand on n’a pas de tête, on chante

Tous trois ont d’ailleurs été célébrés comme il se doit, alors que Bastien Prévit, pour sa part, se fendait d’une chanson devant une salle copieusement garnie, histoire de rattraper un récent petit oubli de short…

On l’a compris, l’AMSLF avait peut-être un peu la tête ailleurs et les jambes déjà en vacances samedi face à Illac, mais il serait malvenu de leur en vouloir tant ils auront su se montrer à la hauteur dans ces play off. Dans quelques jours, il sera temps de se poser pour faire le bilan complet d’une saison fort satisfaisante.

D’ailleurs, pour les amateurs de statistiques, notons que l’AMSLF est, au terme de cette campagne 2016-2017, la 28e équipe de France ! Soit deux rangs de mieux que lors de la magnifique saison 2014-2015 où l’équipe fréjusienne était vice-championne de France Élite derrière Saint-Brieuc. Mais l’élite d’alors (Ligue A et Ligue B) comptait encore 28 représentants et était (un peu) moins malade, financièrement s’entend, qu’aujourd’hui.
Des difficultés financières qui hantent encore le haut du panier à l’image du club d’Alès, qui va à son tour disparaître du paysage du volley tricolore (*)
L’AMSLF n’en est pas là, fort heureusement, et figure même parmi les bons élèves de la discipline, suivie par la municipalité. Et quelque part dans le marasme du sport de haut niveau actuel, c’est presque déjà une victoire…

Ph.C.

Classement final play off : 1. Avignon, 32 pts (11 vict-3déf) ; 2. Mende, 29 pts (9-5) ; 3. Illac, 26 pts (9-5) ; 4. Stade Spinalien, 25 pts (8-6) ; 5. AMSLF, 19 pts (7-7) ; 6. CAC Alès, 17 pts (6-8) ; 7. Michelet Halluin, 13 pts (4-10) ; 8. CNVB, 7 pts (2-12).

(*) Le 18 mai prochain, le tribunal de grande instance d’Alès statuera sur le dossier du CAC et devrait, alors, prononcer la liquidation judiciaire du club cévenol.

L'heure des derniers pas sur le parquet et des adieux pour Quentin Chassagnard, Serge Libom et Sébastien Gambino (de haut en bas) : trois départs dignement fêtés...


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

VIDÉOS

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

23
oct.
2017-10-23T00:00:00+0200
2017-10-27T00:00:00+0200

STAGE AMSLF VB

groupesToute l'association
04
nov.
2017-11-04T19:45:00+0100
2017-11-11T00:00:00+0100

ELITE : AMSLF VB / MARTIGUES

Calendrier